En 2021, Baelz fête ses 125 ans! Nous aimerions d'ores et déjà rassembler petit à petit des éléments de cette longue histoire : étapes majeures, anecdotes, trouvailles dans les archives de Baelz, beaucoup de données techniques mais aussi quelques histoires personnelles. Nous fournirons également des informations sur les initiatives lancées actuellement pour cette année de célébration.

Participez vous aussi! Écrivez-nous à marketing@baelz.de pour nous présenter votre lien et vos expériences avec Baelz ou partager avec nous une photo historique ou tout autre témoignage. Nous serons ravis de recevoir vos contributions!

Les principes qui guident Baelz depuis toujours resteront inchangés à l'avenir : Innovant, durable, familial!

1896

Familial.

Wilhelm Baelz, fondateur. Comme son père, Wilhelm Baelz (1863 - 1945) était aussi dinandier. Il a rapidement compris que l'industrie, qui était alors en plein essor, avait besoin de systèmes de chauffage. Originaire de Bietigheim, il fonde la société W. Baelz & Cie à Düren, près de Cologne. Il planifie et construit des installations à vapeur et de condensation, mettant au point des procédés de récupération de l'eau de condensation dès cette époque. Depuis Düren, Wilhelm Baelz approvisionne tout le secteur industriel allemand.

1930

Innovant.

Facture par carte postale. Wilhelm Baelz est partenaire des nombreuses entreprises établies dans la zone industrielle de Heilbronn. Les factures sont envoyées par carte postale, où il reste même de la place pour un autocollant publicitaire : « Vous avez des manomètres défectueux ? ». La publicité propose de s'adresser à la société « Fabrikat Schäffer & Budenberg » à Magdebourg. Ce n'est pas un hasard : Helmut Baelz (1910 - 1994), le fils, y suit un apprentissage technique. Pour l'anecdote, une filiale de cette société est aujourd'hui encore le partenaire de Baelz aux Pays-Bas.

1945

Innovant. Durable. Familial.

Année zéro et un document officiel. Les crimes de la Seconde Guerre mondiale affectent aussi directement l'entreprise Baelz : lors du terrible bombardement aérien du 04/12/1944 à Heilbronn, les bâtiments de W. Baelz & Sohn sont anéantis. Peu avant la fin de la guerre, Helmut Baelz est mobilisé puis est capturé par les Américains. Le 24/12/1945, peu avant sa libération, il reçoit un document officiel de « Reconnaissance pour services particuliers en matière de chauffage ». En effet, il avait prodigué aux troupes américaines de judicieux conseils pour le chauffage des habitations.

1956

Innovant. Durable.

Un chauffage adapté aux besoins. Trop chaud ou trop froid : dans les années 1950, les techniques de chauffage fonctionnent selon le principe du « tout ou rien ». Gêné par ce gaspillage, Helmut Baelz invente le premier régulateur de chauffage au monde à être indépendant de la température extérieure, Wetterpilot, bientôt doté d'une fonction d'abaissement de la température pendant la nuit. Bien d'autres avancées suivront en termes de technique de réglage, y compris pour les régulateurs industriels. Là encore, un solide partenariat se noue pour la fabrication : la société Hoerner d'Eberstadt construit les appareils, qui sont ensuite utilisés dans toute l'Europe.

1983

Innovant. Durable.

À la conquête de l'espace ! Baelz ne se lance pas dans l'aéronautique, mais utilise ce motif pour faire encore plus connaître la technologie de l'éjecteur réglable, développée au début des années 1970. Celle-ci permet de conserver l'énergie du flux et de réaliser des économies de matériel et d'énergie. Elle est encore utilisée de nos jours.

1914

Innovant. Durable.

Retour aux sources : Heilbronn. Commune déjà dynamique à l'époque, Heilbronn permet au spécialiste de la vapeur Wilhelm Baelz de s'installer sur d'anciennes terres de pâturage au bord du Neckar. Alors qu'une nouvelle zone industrielle voit le jour, Wilhelm Baelz achète un terrain au 5 de la Koepffstraße, puis fonde la société W. Baelz & Sohn GmbH & Co. – visible en bas à droite sur cette photo de 1923. Outre ses activités commerciales et de planification et réalisation d'installations, il gère un « service de consultation pour la récupération de la chaleur », œuvrant ainsi pour la durabilité déjà à cette époque.

1940

Familial.

Helmut Baelz, fils du fondateur. Le 12/07/1940, âgé d'à peine 30 ans, Helmut Baelz, le plus jeune fils de Wilhelm Baelz, tape sur sa machine à écrire « Hermès Baby » une confirmation de commande pour la société L. Brüggemann KG, productrice d'alcool et toujours implantée dans la zone industrielle de Heilbronn à l'heure actuelle. Après ses années d'apprentissage à l'extérieur, Helmut Baelz intègre l'entreprise dans les années 1930 et apprend de son père les aspects commerciaux et techniques du métier.

1952

Innovant. Durable.

Le premier produit Baelz. Comprenant que l'industrie de l'après-guerre a besoin de systèmes automatiques et de produits de qualité constante, Helmut Baelz met au point le thermostat à dilatation de tige. Toutefois, il veut rester proche des clients et leur proposer des solutions plutôt que les réaliser lui-même. C'est Christian Bürkert, d'Ingelfingen, qu'il choisit comme partenaire de production. Helmut Baelz jette ainsi les bases de ce que l'on appelle aujourd'hui la « sous-traitance ».

1960

Innovant. Durable.

Chauffage collectif pour les piscines. L'une des premières installations parmi les milliers qui existent aujourd'hui : récemment inaugurée, la piscine Südbad de Dortmund se voit dotée d'échangeurs thermiques de Baelz avec réglage de type Baelz-thermodynamic®. Leur système d'exploitation préservant les matériaux et leur qualité supérieure permettent aux installations de fonctionner pendant des décennies, sans panne ni remplacement.

1978

Innovant. Durable.

Promouvoir les jeunes talents. La fondation Baelz dédiée au domaine spécialisé qu’est la technique de régulation fut créée par Helmut Baelz en 1978, à l’université des sciences appliquées de Berlin (Technischen Fachhochschule Berlin), filière technique de l’alimentation et de l’énergie. Désormais, d’autres écoles supérieures ont été intégrées dans le travail de la fondation Baelz faisant naître un solide réseau réunissant toutes les universités d’Allemagne dans lesquelles sont enseignées les techniques d’alimentation énergétique. A l’heure actuelle, le professeur Dr. Uwe Baelz continue le travail de son père à la fondation Baelz.